Montessori et aménagement de coins jeux

Maria Montessori était un médecin mais également une pédagogue.
Son nom est devenu courant, on l’entend à toutes les sauces, surtout dans les magasins de puériculture ou de jouets, mais la méthode d’enseignement en tant que telle reste peu connue.

Je vais aborder aujourd’hui un des points essentiels de cette méthode : l’autonomie et l’initiative.
En effet, un des grands principes de la méthode Montessori et de, dès le plus jeune âge, encourager l’autonomie et l’initiative de l’enfant pour faciliter et motiver ses apprentissages mais aussi favoriser son développement en tant que personne.
En se mettant en retrait, l’adulte accompagne l’enfant vers sa démarche. Il lui montre si nécessaire mais le laisse faire pour que l’enfant puisse expérimenter et apprendre de ses erreurs.
Cela vaut pour les apprentissages courants, mais se pose alors la question de la gestion de la vie quotidienne.

Sur Facebook, on voit de plus en plus naitre des groupes s’intéressant à cette méthode, et les parents se demandent souvent comment aménager les espaces dans lesquels évoluent bébé ou l’enfant, que ce soit les espaces de jeux, de lecture ou de sommeil.

Aujourd’hui je vais partager avec vous en photo différents espaces des enfants que nous avons mis en place ici.
Cela reste notre interprétation de la méthode en elle-même. Comme pour tout dans la vie on adapte.
Les puristes pourront notamment me dire que les jouets proposés s’éloignent de la méthode, mais on est principalement sur du jouet donné et il faut aussi composer avec les souhaits des grands qui sont habitués à avoir des jouets à foison et qui si on les écoutait passeraient leur temps sur la DS ou devant la télé.
Le contenu est en cours de réflexion on va dire 😀

Pour rappel, la plus grande a 7 ans. Le deuxième 6 ans et le dernier 22 mois. Les garçons partagent leur chambre.
Nous avons réfléchi les espaces pour qu’ils soient aérés, aussi spacieux que l’espace disponible dans l’appartement le permet, accessibles aux enfants pour qu’ils puissent prendre eux-mêmes ce qu’ils souhaitent, et le ranger facilement.
Nous n’avons pas jugé nécessaires d’étiqueter les bacs à jouets (comme certains peuvent le faire, ou comme je le fais moi-même au travail), parce qu’il n’y en a pas tant que ça et que les enfants y arrivent bien comme ça.

Pour laisser la possibilité au deuxième de se retrouver parfois seul pour jouer ou d’autres choses, nous avons mis le coin jeu principal de bébé dans le salon. Les autres les ayant dans leur chambre.

  • Dans le salon nous pouvons donc retrouver pour bébé un meuble Ikea avec trois bacs contenant les jouets, un établi de bricolage, une dinette, une table d’éveil, son chariot de marche, et sur les deux dernières étagères de la bibliothèque familiale un livre sensoriel et les livres empruntés à la médiathèque pour les enfants qu’il peuvent feuilleter dans le salon ou dans leur chambre.

 

  • Dans la chambre, il dispose aussi de quelques jouets, peluches et ses livres dans un meuble à casiers qu’il partage avec son frère qui lui peut y retrouver ses livres, ses dessins/cahiers d’activités, et deux anciens ordinateurs portables qu’il utilise pour jouer avec sa soeur (éteints évidemment :p).
    On y retrouve le même type de meubles à bacs que pour bébé, avec ses circuits de train, ses voitures et le reste de ses jouets.
    Pour des raisons de praticité ( pour éviter que bébé ne détruise les constructions du plus grand), les Lego sont mis au-dessus de l’armoire dans l’attente de l’achat d’un nouveau meuble que nous placerons en hauteur.
    Dans la chambre on peut également trouver des Lego qui sont utilisés par les deux frères, et une table basse avec une ardoise magique, mais qui sert également pour dessiner sur papier ou jouer.

 

  • Dans la chambre de la grande, il y a : un bureau avec une ardoise magique et du matériel pour dessiner.
    Nous avons mis dans le placard des étagères avec les structures playmobil, en haut les boites avec les playmobil triés (hors de portée de bébé mais à la sienne).
    Plus bas le reste de ses jouets rangés dans des bacs ou pas selon.
    Sur le côté un meuble avec ses livres, ses cahiers d’activités, ses dessins et des feuilles.

 

Tout n’est pas parfait, loin de là. L’idéal resterait d’avoir une chambre de plus pour pouvoir faire un espace salle de jeux commun aux trois enfants où nous pourrions réellement aménager de manière plus construite.
Mais ici, avec l’espace disponible ça marche plutôt bien pour le moment.

Et vous ? Vous connaissiez Montessori ? Vous adaptez la méthode chez vous ?

 

 

 

Publicités

Test de porte-bébés

Dans cet article, je vais vous parler de mon ressenti lors des tests de différents porte-bébés. Ce n’est que mon ressenti et si j’ ai apprécié ou pas, ça ne sera peut-être pas votre cas, je vous invite à faire un atelier de portage pour pouvoir essayer et vous faire votre propre avis 😉 une liste de monitrices ici.

  • Porte-bébé Onbu sad

51629166_p

Le porte-bébé Onbu sad est un moyen de portage physiologique.

Il ressemble à un sac à dos et est de ce fait très facile d’installation. Tant dans la compréhension, que dans l’utilisation.
Il peut s’utiliser pour porter bébé devant ou dans le dos.

2 minutes pour comprendre comment le mettre, pas plus pour mettre bébé dedans, ce qui constitue un gros avantage.
L’enfant y est bien assis, limite accroupi, ce qui est conforme au portage physio et il semble confortablement installé.

Gros inconvénient cependant, il n’est pas fait pour porter longtemps.
Pour ma part, au bout de vingt minutes j’avais les épaules et le bas du dos qui me tiraient.
De plus, l’assise ne se réglant pas il est utilisable plutôt à partir de 6 mois, quand bébé a un écartement des jambes suffisant (en général quand il commence à attraper ses pieds).

Du coup, vaut le coup mais vraiment pour de l’appoint, ou pour un enfant qui descend et monte sans arrêt pour marcher.

  • Porte-bébé PhysioCarrier

lamaternanteversaillesjpmbbphysiocarrier

Porte-bébé physiologique également, de la marque JPMBB.

Très réputé et souvent recommandé par les mamans qui portent et ont eu l’occasion de le tester.
Une des rares critiques que je peux lire dessus est sur la taille des bretelles, trop larges.

Personnellement je n’ai rencontré aucun souci avec. Si bébé acceptait plus régulièrement d’être porté je craquerai même sûrement pour un achat malgré le peu de temps qu’il me servirait, bébé ayant maintenant 22 mois.
J’ai profité d’un atelier de portage chez La maternante pour qu’on me montre comment le mettre dans le dos.
Rien de bien compliqué.
Je l’ai trouvé confortable. Ayant pu le tester pendant une semaine, il m’est arrivé de porter plus d’une heure bébé avec elle et je n’ai pas ressenti de gêne, ni aux épaules ni au dos, et ait trouvé le poids vraiment bien réparti, et c’était pas gagné avec les 11 kilos de bébé.
Le seul bémol est au niveau de son prix, que je trouve un peu élevé, mais c’est typiquement le genre d’objet selon moi à mettre dans la liste de naissance, ou à acheter dès le départ, même s’il est conseillé de l’utiliser à partir de 6 mois.
L’achat sera un investissement et durera des mois et des mois.
Si jamais il vous tente, vous pouvez le trouver ici.

Et vous ? Lequel utilisez-vous ? Lequel préférez-vous ?

Prénoms décoratifs

Je vous en ai parlé ici, j’ai été au salon baby.
J’ai pu y voir les stands de grandes marques connues, et reconnues ,mais aussi ceux de créateurs plus petits et je vous partage aujourd’hui mon coup de coeur pour deux d’entre eux.

Ils sont assez différents l’un de l’autre dans le style, mais ont pour point commun de créer des articles de décoration autour du prénom de votre enfant.

Le premier, ABC DECOUPE, est un stand où j’ai pu discuter avec les créateurs en personne, belges mais qui livrent en France également.

Ils font tout eux-mêmes, rapidement et avec soin.

De jolies créations en bois qu’on peut personnaliser.
Prénoms simples, ou avec plaques de portes, porte-manteaux, sur des cadres photo à offrir…
Les prix sont très abordables.
Ici j’ai fait au plus simple, les prénoms des deux plus grands, qu’on va accrocher sur les portes de leur chambre pour les habiller un peu.
Vous pouvez trouver ici la liste de leurs créations avec des photos.
Mais je vous en mets quelques exemples ici aussi 😀

Le deuxième, Plaquinou est un stand où j’ai aussi pu prendre le temps de discuter avec les créateurs. Un peu moins je dois le dire, il était continuellement plein.

Cette fois, on est sur du plexiglass, et sur du plus rigolo.
Initialement vendu pour accrocher sur une poussette, un vélo ou autre, ici ça sera également mis sur la porte de la chambre pour le plus petit.
Personnalisable à souhait, on peut tout faire sur internet également.
Je trouve le tarif de 20 euros également abordable.
Vous pouvez trouver ici une galerie avec des exemples de plaques et d’utilisation faites mais pareil je vous partage quelques photos ici.

 

Vous aimez ? Vous avez des décorations sur les portes de chambre ?

Lasagnes au chou-fleur vegan

Une envie de lasagnes, mais plus de carottes au frigo pour les faire comme je les fais habituellement.
Je fouille mon frigo et mon congélo et là je vois du chou-fleur et du brocolis.
Je me suis dis, nan, des lasagnes au chou-fleur, ça doit être bizarre quand même.
Je googlise (quoi, moi, accro à mon téléphone), et là non, pas si bizarre puisque la recette existe.

J’ai pris la première recette qui est passée et je l’ai adaptée en mode vegan, donc sans lait de vache, ni beurre entre autres.

Vous aurez besoin de :
– 5 à 6 feuilles de lasagnes précuites,
– 500g de chou-fleur,
– 40g de farine,
– 50cl de lait de soja,
– 30g de faux beurre végétal (ici au soja),
– de noix de muscade,
– de sel,
– de poivre.

Faites bouillir de l’eau salée et faites y cuire le chou-fleur cinq minutes.

img_8739

Faites fondre le faux beurre et mélangez avec la farine.

Mélangez avec le lait au fouet pour bien homogénéiser le tout.

img_8743

Assaisonnez le chou-fleur avec le sel, le poivre et la noix de muscade et écraser le grossièrement.

img_8744

Incorporez le au mélange de lait.

img_8746

Mettez un peu du mélange de lait/faux beurre dans le fond d’un plat à gratin.

img_8747

Et disposez y en alternance la pâte et le chou-fleur.

img_8748

Finissez par mettre le reste du lait à la fin histoire de bien noyer le tout et que les pâtes soient tendres.
Vous pouvez ajouter du fromage ou du fauxmage si vous le souhaitez, perso j’ai trouvé le plat bon sans l’un ou l’autre.

Enfournez 30 à 35 minutes à 200 degrés.

img_8749

Savourez, et n’hésitez pas à me faire un retour 😉

Cosy ou nacelle en voiture ?

Souvent, les parents pour la première fois se posent la question :
Est-ce qu’on achète une poussette trio ? La nacelle est-elle vraiment utile ? Et quand le choix est fait, en sortant de la maternité nacelle ou cosy ?
Alors oui, les fabricants conçoivent continuellement des systèmes d’attache de plus en plus performant pour les nacelles

MAIS on ne le répétera jamais assez, un enfant DOIT être dos à la route en voiture.

Il y a 5 fois plus de risques de dommages corporels si ce n’est pas le cas.

Regarder une vidéo de crash test est édifiant.

En voici un ici. L’enfant est complètement balloté vers l’avant.

Alors oui, certaines diront que le cosy à trop long terme peut être mauvais pour son dos. Avec une utilisation continue éventuellement, mais pas pour une utilisation de quelques heures une fois, ou quotidiennement une heure ou deux.
De toute façon, lors d’un long voyage il est recommandé de s’arrêter régulièrement pour le conducteur, et la pause est aussi l’occasion avec un bébé de se dégourdir, faire une pause tétée/biberon, être changé…

Il faut savoir que de nombreux pays interdisent l’utilisation de la nacelle en voiture et en france la dernière loi impose le dos à la route jusqu’à 15 mois.
Dans ces pays on ne dénombre pas plus de maux de dos chez les enfants qu’en France.

Si l’utilisation du cosy vous dérange vraiment, vous pouvez toujours faire l’acquisition d’un siège auto groupe 0/1.

Je vous conseille le site securange pour vous y retrouver dans le choix.

D’ailleurs, ce site référence en la matière prône le dos à la route également.

Petite vidéo ici pour voir une nette différence entre le face et le dos à la route.

Deux liens pour finir de vous convaincre 😛

8b2807_0d596becefcb47c7b9242c5790908d5f

Et vous ? Vous connaissiez toutes ces mesures de sécurité ? Le site securange ?

D’ailleurs pour les intéressé(e)s, il y a le groupe Facebook ici.

Gâteau aux pommes vegan

C’est la pleine saison des pommes alors on profite, on fait une recette trop bonne et très simple.
Aujourd’hui je vous propose qui plus est une recette sans oeufs, sans beurre.
Qu’on peut donc faire à un bébé chez qui l’oeuf n’aurait pas encore été introduit, mais aussi aux plus grands. Même monsieur, qui n’est pas gâteau d’habitude en a demandé une deuxième part. 😀
J’ai pris la première recette trouvée sur le net, et je l’ai adapté en remplaçant par des équivalents végétaux. Je suis bien satisfaite du résultat.
Si vous le souhaitez certains ingrédients peuvent être facilement remplaçables.

Ingrédients pour un gâteau de 6 à 8 parts :

3 pommes
150g de farine
1 sachet de levure chimique
50g de sirop d’agave
50ml d’huile de coco
200 ml de lait de soja
1 cuillère à café de sucre vanillé
1 cuillère à café de cannelle
Du jus de citron
Un peu de sucre (optionnel)

Eplucher les pommes et les couper en petits morceaux. Les réserver avec un trait de jus de citron pour éviter qu’ils ne noircissent.

img_8667

Mélanger dans un saladier la farine, la levure, le sucre vanillé et la cannelle.

img_8670

Incorporer le sirop d’agave et mélanger.

img_8671

Ajouter le lait et l’huile et mélanger à nouveau.

img_8672

Incorporer les pommes et mélanger.

img_8673

Verser dans le moule de votre choix (ici en silicone, mais pensez à fariner ou graisser le votre s’il ne l’est pas).

img_8674

Avant d’enfourner j’ai ajouté une poignée de sucre sur le dessus pour caraméliser.

Enfourner 25 à 30 minutes à 180 degrés.

 

 

Salon baby – Bilan

Vous avez été quelques un(e)s à me demander un retour, que je m’empresse de publier aujourd’hui, pour ceux qui y vont demain à Paris (pour les autres il sera à Lille les 22 et 23 octobre et à Rennes les 5 et 6 novembre ).

J’ai donc été ce matin, invitée par le salon sur un créneau reservé aux blogueurs.

Mon bavardage a fait que je me suis vite laissée déborder en trainant un peu à chaque stand et s’il y a bien trois conseils que je vous dois donner c’est d’éviter d’y aller en après-midi, en poussette ou en prévoyant de manger sur place.

Bon sinon mis à part ça, beaucoup de grandes marques, connues et plus ou moins incontournables, mais quelques découvertes bien sympas avec des choses moins connues aussi.

En plus des stands de vendeurs, il y a quelques trucs sympas de proposés :

  • Un stand de la croix-rouge qui fait de la prévention et une petite animation autour des gestes de secours sur un bébé,

croix-rouge

  • Un stand de chant pré natal/maman enfant/massages… qui propose un atelier massage toutes les heures,

massage

  • Une animation chanson avec la « star » de la chanson Rémi que les plus petits apprécient bien.

remi

Dans les stands de ventes, j’ai pu voir :

  • Pas mal de marques de portes-bébés avec des monitrices faisant des démos de portes bébés et écharpe physio. Fermons juste les yeux sur l’ergobaby qui présentait le 360…
  • Pas mal de stands sur des produits bios, alimentaires ou non. Je me suis vue offrir pas mal d’échantillons de couches et quelques produits alimentaires dont je pourrais vous faire un retour.
  • Le stand squizz, gourde réutilisable qui m’intéresse pas mal et que je vais aussi pouvoir tester.
  • Un stand avec la création sur place de prénoms en bois avec des décos optionnelles (les deux plus grands seront contents d’avoir leur prénom sur la porte de leur chambre),
  • Un stand avec la création sur place de prénoms sur plaque en Plexiglas. C’est vendu pour la poussette ou le vélo mais je trouve ça kitch, ici ça sera pour le plus petit sur la porte de sa chambre.
  • Une marque très sympa, Méro Méro, toute jeune, qui a été lancée hier.
    Des produits à destination des parents actifs, avec un joli design et des produits à plusieurs emplois. Quand bébé grandit, on ne se retrouve pas avec plein d’affaire sur les bras, tout peut trouver un deuxième emploi.
  • Pas mal de stands mettant en avant les produits durables, qui me tentent bien, comme les langes/coussinets d’allaitement/serviettes hygiéniques lavables…

Bon, il y a aussi les plus grosses marques comme Doddie, Mam, Mustela… mais je ne me suis pas trop attardées sur ces stands.

Certaines marques sont malines et en plus d’avoir de gros stands savent comment y faire passer les gens.
Du coup, si vous êtes enceinte vous pouvez avoir un paquet de couches, des lingettes et des sacs à couches chez le stand Naty.

naty
Ils proposent également un espace à langer avec les produits fournis par la marque pour pouvoir changer bébé.
La marque Hipp propose en face de son stand des tables, avec micro-ondes, pour pouvoir nourrir bébé au moment du repas, avec possibilité de tester leurs produits avec des échantillons distribués.

hipp

Dans tous les cas n’hésitez pas à discuter avec les hôtes/hôtesses. Beaucoup sont rodé(e)s et ont un discours très par coeur mais certains stands plus petits sont tenus par les créateurs directement.. J’espère pouvoir concrétiser des partenariats avec certains et vous en re parleraient plus en détail très bientôt.
Pas mal distribuent des petits lots et échantillons, pour vous faire un avis.

Verdict : je voyais ça plus grand MAIS j’ai mis plus de 3h à en faire le tour. Beaucoup de trucs connus mais de très belles découvertes. Beaucoup de promos et de codes distribués donc ça peut valoir le coup pour certains produits.
La place n’est pas si chère et il y a encore quelques concours organisés un peu partout pour Rennes et Lille. Avec une copine, ça fait une petite sortie.

Et vous ? Y avez-vous été ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?
Si non, envisagez vous d’y aller ?